Les internautes grossophobes se déchaînent sur la toile

Âgée de 49 ans, Catherine Oakeson, une activiste obèse anglo-saxonne qui prônait l’acceptation de soi est décédée d’une crise cardiaque en… 2017.
Passée quasiment inaperçue, l’annonce de son décès a refait surface en mars dernier sur les réseaux sociaux. Depuis les internautes grossophobes se déchaînent sur la toile en multipliant des commentaires affligeants ou haineux contre cette militante « body positive ».
En effet, Catherine Oakeson luttait contre les discriminations, les humiliations, le harcèlement et réclamait le droit de se réapproprier sa vie.