La parole se libère et la confiance revient. Mis en place par l'association Le Cocon, à Cholet (Maine-et-Loire), l'atelier « Estime de soi » a pris son rythme de croisière.

Un dessin, une image, un texte…

La parole se libère et la confiance revient. Mis en place par l’association Le Cocon, à Cholet (Maine-et-Loire), l’atelier « Estime de soi » a pris son rythme de croisière. Lancé grâce au soutien de la bourse Obesinov, ce projet est très vite entré dans sa phase active en 2019 avec deux réunions par mois.
La première est animée par une psychologue, la seconde par une arthérapeute. « Nous organisons ces ateliers en alternance, explique Virginie Le Guen, présidente de l’association depuis quatre ans. Les 1 000 € accordés par la bourse Obesinov nous permettent de rémunérer les professionnels qui accompagnent les groupes. » Des groupes de dix personnes maximum qui participent à des travaux de libération de la parole, d’estime de soi et de confiance retrouvée.
« À travers des exemples, il y a un travail d’interprétation. Ces moments favorisent le lien social et permettent de rompre avec l’isolement, poursuit Virginie. Ils aident aussi les patients à apprendre à se valoriser. »
Active, l’association Le Cocon, qui revendique 60 adhérents, a déjà obtenu une bourse Obesinov l’an dernier. Ce premier coup de pouce lui avait permis de mettre en place des ateliers culinaires et s’attacher les services d’une diététicienne.