La Ligue nationale contre l’obésité a délocalisé son assemblée générale. Profitant de la présence à Lille pour la Soffco, la LCO a mis le focus sur son activité 2018.

L’AG de la Ligue s’est tenue jeudi 23 mai à Lille, dans le cadre de sa participation au congrès annuel de la Société française et francophone de chirurgie de l’obésité et des maladie métaboliques (Soffco).


La Ligue nationale contre l’obésité a délocalisé son assemblée générale. Profitant de la présence à Lille pour la Soffco, la LCO a mis le focus sur son activité 2018. Présenté par Mélanie Delozé, secrétaire générale de la Ligue contre l’obésité (LCO), le rapport d’activité a fait un état chiffré de l’action de l’association. En 2018, la LCO compte désormais 7 antennes départementales (dont 3 ouvertes l’an dernier – Corrèze, Gironde, Lot-et-Garonne), 57 associations de patients, s’appuie sur un réseau de 74 bénévoles, a reçu 1012 appels à l’aide et enregistré 64 donateurs. Le colloque des Idées fortes à La Grande-Motte a permis à 103 participants de suivre le programme initié par la LCO. Au cours de l’année précédente, plusieurs initiatives se sont poursuivies ou ont vu le jour : la bourse Obesinov, le prix Santinov et la création d’un groupe Facebook. Autre nouveauté : la mise en place de représentations nationales des associations de patients avec Patricia Nowak pour l’Ouest de la France et Nadjet Guidoum pour l’Est.



Des antennes aux activités multiples

Sur le front des conférences, la LCO a été présente au Colloque Santé Environnement, lors du la Journée du cœur, durant les Journées Pratiques Respirations sommeil, au congrès Longevity, au salon Thalasso et cure thermale, etc. En direction des antennes, la LCO a mis en place des packs (administratif, fonctionnement, communication, matériel) afin de faciliter leur développement sur le terrain. Des antennes aux activités multiples menées dans l’Hérault (Beach Games, marche en Lozère, conférence autour de l’alimentation, etc.), en Loire-Atlantique (shooting photo, intervention sur France bleu, etc.), à Paris (Paris plage, colloque, etc.) et Nord (expo photo de patients, conférence sur « le vécu de l’obésité », etc.). Salué par le président David Nocca, ce bilan a été voté à l’unanimité par les adhérents.
« Depuis que nous avons fondé la Ligue, nous avançons très vite. Cette pathologie touche beaucoup de gens et nous bénéficions d’une écoute de plus en plus importante. Nous avons comblé un vide en France, mais aussi à l’étranger avec l’ouverture d’une Ligue en Suisse et peut-être en Belgique. La mobilisation des associations de patients démontre la puissance du bénévolat. Le travail accompli en Loire-Atlantique, à Lyon, à Bordeaux, dans l’Hérault est impressionnant ».



Du nouveau en Normandie et Lille

Persuadé que Paris doit devenir « une place forte de la Ligue contre l’obésité » et que « le réseau va s’étendre au niveau national et international », le professeur David Nocca a remercié le bureau de la LCO pour son implication et l’a encouragé à poursuivre dans la voie du développement en 2019. Une année déjà marqué par l’obtention de l’Agrément Santé accordé par le ministère de tutelle, par la création d’un organisme de formation, l’évolution du site internet (liguecontrelobesite.org) et l’élaboration d’un modèle pérenne pour la mise en place du programme Corps (intervention au sein des familles de patients). Autres bonnes nouvelles en ce premier semestre 2019 : le docteur Olivier Foulatier a pris la présidence régionale de la Normandie. De leur côté, Elodie Guibert et le docteur Pamela Nesslany prennent la responsabilité de l’antenne de Lille.