Dans l'État de Washington, l'obésité est désormais officiellement considérée comme un handicap et protégée par la loi anti-discrimination de l'État.

Pour avoir échouer à un examen médical, Casey Taylor, ancien Marine américain, n’avait pu intégrer une compagnie de chemin de fer. Au nom de la discrimination, il a attaqué en justice et a obtenu gain de cause.

Dans l’État de Washington, l’obésité est désormais officiellement considérée comme un handicap et protégée par la loi anti-discrimination de l’État. Traduction : il est illégal pour les employeurs à Washington de refuser d’embaucher des employés potentiels qualifiés parce que l’employeur les perçoit comme étant obèses. Cette décision judiciaire, publiée début juillet, émane de la Cour suprême de Washington. Selon une enquête de 2018, 27,7% des adultes à Washington sont considérés comme obèses et sont maintenant couverts par cette définition plus large de l’incapacité.



Pas médicalement qualifié pour le poste

La décision de la Cour suprême fait suite au dossier soulevé par l’ancien Marine américain Casey Taylor. Celui-ci avait échoué à un examen médical parce que son indice de masse corporelle (IMC) était, à 41,3, considéré comme trop élevé. Un IMC de 40 ou plus place généralement une personne dans la catégorie des obèses sévères. En 2007, Taylor avait postulé pour travailler comme technicien en électronique à la Railway Company et a obtenu une offre d’emploi, celle-ci étant conditionnée un examen médical. Après le dépistage, la compagnie a dit à Taylor qu’en raison de son IMC, des « risques importants pour la santé et la sécurité associés à l’obésité extrême » et des problèmes potentiels avec les genoux et le dos de Taylor, il pourrait ne pas être médicalement qualifié pour le poste. La compagnie a demandé à Taylor de leur fournir les résultats d’une série de tests qui prouvent sa condition physique ou de perdre 10 % de son poids. A la place, il a porté plainte contre la Railway Company.



La juge estime que la loi a été violée

Dans un premier temps, l’affaire a été rejetée en 2016 par la Cour fédérale. Taylor a intenté une nouvelle poursuite en vertu de la Loi de Washington contre la discrimination, qui interdit aux employeurs de la discrimination fondée sur plusieurs facteurs, y compris l’invalidité. Au terme d’un long processus judiciaire, la Cour suprême de Washington a estimé que « l’obésité est considérée comme une déficience en vertu du langage clair de la loi anti-discrimination de l’État parce qu’elle est reconnue par la communauté médicale comme un trouble physiologique ». Dans sa rédaction, la juge Mary Fairhurst de la Cour suprême a écrit que « si un employeur refuse d’embaucher quelqu’un parce que qu’il estime que le demandeur est atteint d’obésité et que le demandeur est en mesure d’effectuer correctement le travail en question, alors l’employeur viole la loi de Washington ». Le Michigan est le seul État qui intègre explicitement l’obésité comme étant protégée contre la discrimination en matière d’emploi, mais le Massachusetts pourrait bientôt se joindre à lui.