Dans leurs conclusions, les scientifiques précisent le rôle de l’obésité dans l’incidence de cette maladie, et plus précisément l’impact de la localisation des graisses sur le corps des hommes.

L’obésité est un facteur à risques de plusieurs affections, dont le cancer de la prostate.

Des chercheurs ont réalisé une étude basée sur les données de 1 832 hommes islandais suivis pendant treize ans. Dans leurs conclusions, les scientifiques précisent le rôle de l’obésité dans l’incidence de cette maladie, et plus précisément l’impact de la localisation des graisses sur le corps des hommes.
Ainsi chez ces individus, l’amas de graisse viscérale, située sous l’abdomen et la graisse sous-cutanée située sur les cuisses étaient liées à des cancers de la prostate agressifs.