On le sait, dans la grande majorité des cas, le Covid-19 se traduit par des symptômes bénins. On peut les soigner en restant confiné chez soi et en adoptant quelques précautions. Évidemment, si on a le sentiment que l’état de santé se détériore, il faut appeler le 15.

On le sait, dans la grande majorité des cas, le Covid-19 se traduit par des symptômes bénins. On peut les soigner en restant confiné chez soi et en adoptant quelques précautions. Évidemment, si on a le sentiment que l’état de santé se détériore, il faut appeler le 15.

Depuis le début de la crise, le gouvernement comme les autorités sanitaires répètent, à juste titre, la nécessité des gestes barrières pour tenter d’endiguer la maladie. Une maladie qui, comme le rappelle Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, est « bénigne dans 80 à 85% des cas, et 89% des patients infectés par le virus guérissent sans séquelles » Inutile donc de s’angoisser si on ressent des symptômes. Et même si le Covid-19 est plus sévère que la grippe, il peut très bien être soigné depuis chez soi.



Quels sont les symptômes ?

Globalement, la durée d’incubation du coronavirus est de trois à cinq jours, mais peut s’étendre exceptionnellement à 14 jours. Les premiers symptômes du Covid-19 sont proches de la grippe classique : fièvre frisson, toux, troubles digestifs (parfois accompagnés de diarrhée, douleurs abdominales, vomissements…), courbatures, fatigue inhabituelle, maux de tête parfois intenses.
Contrairement à la grippe, ces symptômes s’installent progressivement. Au bout de cinq à sept jours peuvent apparaître des difficultés respiratoires, avec une sensation d’oppression thoracique.
De nombreux patients témoignent également d’une perte brutale de goût (agueusie) et d’odorat (anosmie) dès le début de la maladie.
A noter que les symptômes et leur intensité sont très variables d’une personne à l’autre.



Comment me soigner en cas de maladie ?

A ce jour, il n’existe aucun traitement avéré contre la maladie. Le traitement consiste donc à modérer les symptômes.
Surveiller sa température deux fois par jour (matin et soir).
Prendre du paracétamol (sans dépasser 1.000 mg par prise et 3.000 g par jour).
Ne surtout pas prendre d’anti-inflammatoires (tels que l’Ubuprofène, l’Advil ou l’aspirine), qui risquent d’aggraver l’infection.
Bien s’hydrater (boire de l’eau, manger des soupes…).
Se reposer.
Rester confiné chez soi, et éviter tout contact avec les autres occupants de la maison.
Effectuer les gestes barrières (se laver les mains, se moucher avec des mouchoirs jetables, désinfecter les surfaces contaminantes (cuvette des WC, salle de bains…))
Ne pas paniquer : l’angoisse est susceptible d’aggraver les symptômes, notamment la sensation d’oppression.
Si vous avez été diagnostiqué positif au Covid-19, un suivi vous est proposé par votre médecin.
Les traitements expérimentaux (chloroquine, antiviraux tels que le Remdesivir ou le Ritonavir…) sont administrés uniquement dans un cadre hospitalier.



Covid-19 : quand faut-il s’inquiéter ?

Vous êtes atteint d’une pathologie chronique (insuffisance cardiaque, pathologie respiratoire telle que l’asthme, l’hypertension, l’obésité).
Vos symptômes s’aggravent (fièvre qui ne retombe pas, difficultés à respirer, confusion…).
Dans ce cas, appelez votre médecin traitant ou le 15 en cas d’urgence.

En cas de doute, le ministère de la Santé propose un test en ligne à faire ici