obésité, le grand mensonge

  • Mensonge n°1 : L’obésité n’est pas une maladie

    FAUX !
    L’obésité est reconnue comme une maladie chronique par l’OMS depuis 1997. Elle est le premier facteur de risque :
    • des maladies cardiovasculaires, hypertension artérielle et coronariennes
    • du diabète
    • des troubles musculo-squelettiques, douleurs dans le bas du dos ou lombalgies
    • de certains cancers
    • de l’apnée du sommeil et problèmes respiratoires
  • Mensonge n°2 : L’obésité ne tue pas

    FAUX !
    L’obésité est considérée comme la principale cause de mortalité évitable.
    Elle tue 178 000 personnes par an.

    En comparaison :
    • tous les cancers confondus provoquent 148 000 décès par an
    • les accidents de la route provoquent 3 200 décès par an
    • l’alcool provoque 49 000 décès par an
    • le tabac provoque 73 000 décès par an
  • Mensonge n°3 : L’obésité n'est pas une épidémie

    FAUX !
    L’obésité tue trois fois plus que la faim dans le monde.
    En 2016, 7 millions de personnes étaient obèses en France.
    Si la tendance observée actuellement se poursuit dans les deux prochaines décennies, la planète comptera 2,16 milliards d’adultes en surpoids et 1,12 milliard d’obèses en 2030 sur la planète.
  • Mensonge n°4 : L’Obésité n'est pas un fléau économique

    FAUX !
    Si on ne contient pas la poussée d’obésité qui se manifeste dans notre pays, le désastre sanitaire qui s’annonce se traduira par une débâcle financière de l’assurance maladie.

    Le président de la Haute Autorité de Santé (HAS) s’inquiète : « Seuls les pays qui auront su maîtriser l’épidémie d’obésité pourront préserver leur système de protection sociale. »

    En 2004, l’obésité coutait à l’assurance maladie française 5,6 milliards d’euros. Si le taux de prévalence continue sur cette lancée en 2030, cette dépense sera de l’ordre de 14 milliards d’euros uniquement pour l’assurance maladie en France.
  • Mensonge n°5 : Les obèses ont les mêmes droits

    FAUX !
    Les personnes obèses sont confrontées à différentes discriminations.
    • discrimination à l’emploi
    • discrimination dans le milieu scolaire : déscolarisation en masse des enfants et adolescents
    • discrimination dans les relations sociales et le cercle familial
    • discrimination à l’accès aux soins
    • discrimination devant l’obtention d’un crédit
  • Mensonge n°6 : L’obésité n’est pas un handicap

    FAUX !
    En France, l’obésité n’est toujours pas considérée comme un handicap.
    Pourtant la vie courante pour une personne obèse est handicapante.

    Comment peut-on prendre les transports en commun,
    participer à des sorties cultuelles ou se garer quand rien n’est adapté ?
  • Mensonge n°7 : Le Régime est LA solution contre l'obésité

    FAUX !
    Les régimes restrictifs sont une cause majeure de l’obésité sévère.
    Ils augmentent le sentiment d’échec et de culpabilité et créent des troubles du comportement alimentaire (compulsions, grignotages…).

    La prise de poids qui se nomme « Yoyo pondéral ascendant » est la conséquence quasi inévitable des régimes rapides et déséquilibrés. Face aux privations ressenties lors d’un régime, le corps va changer sa manière de réagir : pour se protéger des privations à venir, il se mettra en position de veille, et brûlera moins de calories, même au repos. Il anticipera ensuite les manques à venir en se mettant à stocker davantage. Dès l’arrêt du régime, la reprise de poids se fait rapidement, et avec surplus, puisque le corps continue à stocker en prévision de la prochaine privation.