Les infos de la planète

Deux articles sur les avancés pour l'obésité : L'appel de l'Ordre des médecins anglais et Des centres de soins gratuits à Abou Dabi.

L’appel de l’Ordre des médecins anglais

Les principaux experts médicaux britanniques et la Ligue contre l’obésité sont sur la même longueur d’ondes. En effet, les spécialistes anglais viennent de reconnaître que l’obésité est une maladie. Ils demandent instamment au gouvernement anglais de faire de même. Le Collège royal des médecins (RCP) estime que tant que l’obésité n’est pas reconnue comme une maladie plutôt que comme un mode de vie, sa prévalence ne sera probablement pas réduite.
Cette prise de position s’inscrit parfaitement dans la démarche de notre Ligue contre l’obésité qui plaide, au plus haut niveau de l’Etat français, la reconnaissance de l’obésité comme maladie chronique et évolutive. Le président du RCP, Andrew Goddard, a déclaré que « l’obésité relève d’une prédisposition génétique et dépend de l’environnement dans lequel nous vivons(…). Reconnaître qu’il s’agit d’une maladie réduit la stigmatisation de l’obésité. » Au Royaume-Uni, les deux tiers des adultes sont en surpoids ou obèses. Selon l’Organisation mondiale de la santé, 30% des adultes britanniques sont obèses et ce nombre a triplé depuis 1980, faisant du Royaume-Uni le pays le plus obèse d’Europe occidentale.



Des centres de soins gratuits à Abou Dabi

Les Emirats Arabes Unis (EAU) sont sur le point de construire des centres de soins gratuits pour lutter contre l’obésité. Le programme s’appuiera sur la gestion de l’obésité grâce à la mise en oeuvre d’une « approche intégrée multidisciplinaire » axée sur la nutrition, l’activité physique et la thérapie cognitivo-comportementale.
La première clinique a été mise en place conformément au « Programme national de lutte contre l’obésité chez les enfants et les adolescents 2021 ». Les futures cliniques d’Abou Dabi comprendront de multiples installations comme des cuisines sanitaires, des salles d’activités et des salles d’éducation pour la santé. Des études récentes montrent que 47,5% des résidents des EAU sont en surpoids, alors que 13% sont obèses.